Potée de blettes et pommes de terre au lait de coco

Une recette improvisée à base de « j’ai quoi dans le frigo ? », un dimanche après-midi d’hiver. Le lait de coco vient relever avec beaucoup de goût les blettes pour nous les faire redécouvrir autrement !

Préparation
Commençons par nettoyer et laver les blettes. Couper les côtes en tronçons d’environ un centimètre. Couper les feuilles en fines lanières.

Laver les pommes de terre les éplucher et couper grossièrement.

Dans une grande casserole, mettre les pommes de terre et les tronçons de blettes, remplir d’eau et porter à ébullition. Laissez cuire cuire à feu moyen environ quinze minutes, à couvert.

Incorporer le lait de coco, le jus de citron, ajouter les feuilles de blettes et l’ail écrasé puis poursuivre la cuisson huit minutes.

Saler, poivrer.

Un plat déclinable à volonté !

  • Pour en faire un plat complet végétarien, vous pouvez y ajouter des œufs durs, ils se marient à merveille avec le plat.
  • Pour les plus gourmand·e·s, vous pouvez également le faire gratiner avec un peu d’emmental et de comté au four.
  • Pour terminer, je vous invite à conserver le bouillon qui est excellent avec des petites pâtes vermicelles, pour les soirées froides d’hiver.

Cookies

Préparation :

Préchauffez votre four à 220°C (thermostat 7-8).

Dans un grand saladier, mélangez la farine, le sucre et le sucre vanillé, le sel et la levure.

Faites fondre le beurre (au micro-onde ou au bain marie) et ajoutez-y l’œuf battu et le miel et incorporez le tout à la préparation.

Cassez le chocolat en demi-carreaux pour avoir de belles pépites de chocolat, ajoutez-les à la préparation et mélangez avec une cuillère en bois.

Sur du papier sulfuré sur votre plaque de four, façonnez de petites boules de la préparation, d’environ 4 cm de diamètre. Pour un résultat aussi beau que bon, mettez bien quelques pépites de chocolats apparentes sur le dessus.
Les cookies vont s’étaler légèrement à la cuisson donc il faut bien prendre le soin de les espace d’environ 6 – 7 cm. (Sur ma plaque de four, j’arrive à en disposer environ 14 en quinconce).

Enfournez-les 10 min à 220°.

Pour les conserver, gardez-les dans une boîte bien hermétique à l’abri de la chaleur. Mais ils n’ont pas besoin d’être conservés bien longtemps en général !

Variante : essayez aux 3 chocolats (noir, blanc et lait) ou au chocolat Milka. Succès garanti !

À venir : des recettes végétariennes associées à de bons vins !

Bienvenue sur notre nouveau blog ! Attention, peinture fraîche !

Ici, on va vous parler d’œnologie et de plats végétariens ! Une association que l’on ne fait pas spontanément, tant le vin est associé à la bonne viande. On va tenter de vous démontrer que le vin peut tout à fait se marier avec de bons plats sans chaire animale, qu’ils soient français ou étrangers. Nous nous attarderons sur les cuisines du monde, et des vins des 4 coins du globe, sans oublier nos chers trésors de France ! Grandes amatrices de vins du Sud-Ouest et de Grands Vins de Bordeaux, on saura vous faire apprécier le Saint-Émilion ou autres Corbières, Madiran et autres Merlot avec des plats qui devraient vous surprendre. On n’oubliera pas bien sûr les Bourgogne, pays natal d’une des 2 fondatrices du blog, et les Beaujolais comme les Côtes-du-Rhône car en bonnes lyonnaises, ils font partie de notre patrimoine local…

On s’évadera avec quelques vins italiens (hmm, le Primitivo, l’Amarone…) et même chiliens et grecs !

C’est donc la cave bien remplie de petites perles et le frigo plein de produits frais que l’on va vous concocter des associations que l’on aime, avant tout, et qui nous tenaient à cœur de partager. Parce que bordel, ce n’est pas parce qu’on a dit adieu à la viande, qu’il faut dire adieu au vin !

PS : le piège de ce blog, c’est qu’il est avant tout une référence au merveilleux Château Margaux et non à l’une des fondatrices 😉

Angélique & Christelle, ravies de vous accueillir par ici.