Il y a 15 jours, on avait un peu la flemme de cuisiner, et on a décidé de se faire livrer à manger. On a osé un truc, dont on ne connaissait même pas l’existence sur Lyon… un resto qui propose des petits chaussons salés. On avait, chèvre épinard, ratatouille, tomate mozza, et patate douce au curry je crois. Ca m’a donné envie d’en faire, et je me suis souvenue, loin de moi l’idée de faire de la pub, que j’avais la « chausson party » de chez Tupperware :-D. Oui, oui, j’ai aussi la croissant party  ! ^^  Bref… que des trucs achetés pour faire plaisir aux amis qui faisaient des réunions Tupperware. Je ne pensais pas qu’un jour je me servirais de ce truc. Petite parenthèse refermée, quèsaco la « chausson party » ? C’est ça :

Il faut admettre que c’est très pratique. Les bords sont parfaitement scellés rien ne sort du chausson une fois moulé.

Donc, à l’aide de ce petit moule j’ai façonné mes chaussons, de la taille d’une main environ. Le dessous de l’ustensile une fois à plat sert à découper  les disques de pâte à la bonne taille. Puis, on pose le disque dessus, on le garnit au centre, puis on sert en rapprochant les bords aux extrémités. Si, vous n’avez pas la « chausson party », découper des disques de 13 cm de diamètre, les garnir au centre, puis refermer le chausson et sceller les bords à l’aide du dos d’une fourchette.

Comme d’habitude, j’ai utilisé ce que j’avais à disposition pour les faire. J’ai utilisé de la fourme d’Ambert, car, je ne sais pas si vous en avez déjà mangé, mais ce fromage est plus fin, plus délicat, plus doux que le roquefort. Je trouvais qu’il irait mieux avec mon poireau qui avait plus de blanc que de vert.

J’ai également utilisé une pâte sablée, plutôt que feuilletée, car je trouve que la pâte feuilletée est trop grasse, et absorbe le gras.

Bon, par contre, j’ai fait simple pour cette fois, mais la pâte n’était pas maison … han c’est mal ! 😀 En revanche, si j’achète la pâte je la prends toujours bio, car il n’y a aucun additif et on sent vraiment la différence avec une pâte non bio de toutes ces marques dont je ne citerais pas le nom ^^.

 

Bonne dégustation les loulous ! ^^

N’hésitez pas à me laisser des commentaires 😉

 

Imprimer

Chausson aux poireaux, fourme d'Ambert, et noix

Temps de préparation 30 minutes
Temps de cuisson 1 heure
Temps total 1 heure 30 minutes
Portions 4

Ingrédients

  • 2 c. café d'huile d'olive ou tournesol si vous n'aimez pas l'huile d'olive
  • 150 g de poireaux
  • 1 petit oignon jaune
  • 20 g de noix hâchées
  • 1 pâte sablée
  • 100g de fourme d'Ambert
  • 1 bouchon de cognac
  • Sel, Poivre
  • 1 oeuf

Instructions

Pour la fondue de poireaux :

  1. Eplucher et ciseler finement l'oignon

  2. Couper la racine du poireau, et enlever l'excédent de vert en haut du poireau. Puis couper le dans la longueur en 2 ou en 4 suivant sa grosseur, et bien le laver. Si le poireau n'est pas bien lavé on retrouvera des petits cailloux ou sable dans la bouche et cela est très désagréable au moment de la dégustation. Puis émincer le poireau.

  3. Dans une casserole mettre à chauffer 2 cuillères d'huile d'olive ou de tournesol et y faire revenir l'oignon préalablement épluché et ciselé. Attendre qu'il roussisse. Puis y ajouter le poireau. Saler, poivrer, et bien mélanger. Faire réduire à feu doux tout en remuant régulièrement. On doit obtenir une fondue de poireaux légèrement caramélisés. Si vous avez laissé trop cuire au point que les poireaux collent à la casserole, vous pouvez ajouter un fond d'eau pour décoller et continuer la réduction. Puis, préparer un bouchon de cognac, porter les poireaux à feux vif, et déglacer les poireaux au cognac et faire flamber. Attendre que le flambage soit terminé, laisser réduire encore un peu, puis goûter et ré-assaisonner selon vos goûts.

Préchauffer le four à 170°C avant de façonner les chaussons

  1. Pour les chaussons :

  2. Voir dans la présentation de la recette pour confectionner vos disques et façonnage du chausson soit à la main, soit avec la "chausson party".

    Au centre du chausson, mettre un peu de poireaux, de noix préalablement hâchées, et de fourme d'Ambert. Puis refermer. Mettre le chausson, sur une plaque anti adhésive ou sur une plaque recouverte de papier cuisson.

    Renouveler l'opération jusqu'au dernier chausson. Petite astuce, je remets toujours la pâte au frigo entre deux chaussons, car sinon, elle fond et se ramollie, et elle est plus difficile à travailler.

    Une fois que les chaussons sont façonnés et posés sur la plaque, mettre dans un bol l'oeuf et le battre, puis à l'aide d'un pinceau de cuisine, badigeonner les dessus des chaussons de l'oeuf battu, sans faire de coulure si possible.

  3. Enfourner à 170°C pendant environs 20 minutes. Tout en surveillant la cuisson. Les chaussons doivent être bien dorés mais pas cramés.

Présenter ensuite le chausson comme vous le souhaitez. Vous pouvez le déposer sur un lit de salade assaisonnée, avec des noix hâchées parsemées sur la salade (comme proposé en arrière plan sur la photo de présentation).

Et avec ça, qu'est-ce qu'on boit ?

Je vous conseillerais un vin blanc sec de préférence de la Vallée de la Loire ou encore du Jura. Si vous préférez le rouge, alors il faut partir sur un vin plus doux, type bourgogne Côteau Bourguignon, ou encore un Banyuls grand cru.

Author

Je suis sensible et dynamique. J'adore parler, communiquer, parfois trop ! Mais je n'y peux rien c'est ce que je suis et je ne changerai pas car je le vois comme une vraie qualité. J'aime la vie et tout ce qu'elle nous offre. Ma devise comme beaucoup d'autres est : "on n'a qu'une seule vie !" ma règle d'or : profiter de chaque moment, et éviter autant que possible de regarder derrière soi !

2 Comments

  1. Des que possible, je teste!
    Poireaux, noix, fourme… tout les ingrédients me plaisent dans cette recette (sans oublier le cognac )

    • Angelique Reply

      Merci ! 😀 Ah oui faut pas oublier le cognac ! lol 🙂 J’attends vos retours avec impatience 😀

Write A Comment